Mon cher Ramon, tant de familiarité pour dire qu’après avoir fait acheter à la médiathèque de Rodez ton dernier album, et en avoir profité pour l’emprunter et l’écouter, je dois dire que c’est une des meilleures choses que j’ai entendues ces derniers temps. Métal moumoute n’avait pas encore passé la 258 ème écoute chez moi, j’ai donc hésité à l’acheter direct! Je vais le faire incessamment et s’il en reste. Un regret cependant: la pertinence des textes détourne mon attention de la musique, et m’oblige à réfléchir. C’est un peu fatiguant, mais ça devrait disparaître à la 572 ème écoute j’espère. …chapeau et merci.

Rackam Lenoir

Autres commentaires
 
Gratification pour la haute tenue musicale de ton disque, son incontestable bienfait thérapeutique sur les neurones
et son indubitable effet éclairant et apaisant dans ce monde si peu reluisant, justement… Bref !
Ton nouveau disque est excellent !!! Encore !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
Je connais les paroles par cœur, c'est le seul CD dans ma voiture et mes
petits enfants fredonnent aujourd'hui tes chansons après que leur merlefit
(c'est plus joli écrit comme ça.) Elle fredonnait au début des eighties "vilain
petit zoziau" ce qui bien sûr choquait beaucoup sa vieille grande tante qui ne
rêvait que de se réincarner en vilain petit zoziau. Amitiés !
 
L'album est génial et correspond à ce que j'attendais. Jamais déçu depuis la
sortie du LP "Twist" jusqu'à maintenant.
 
C'est un bien bel ouvrage !
 
J'ai bien reçu le cd. Je l'adore
 
Pour mon plus grand bonheur ! Qualité des arrangements, textes subtils et
bourrés d'humour. Je ne m'en lasse pas.
 
Ecouté du matin au soir:)
 
Pour rien au monde je ne le rendrai, son écoute me fait trop de bien.
 
Ton chef d'oeuvre tourne en boucle dans ma Dacia…
 
Ton album est bien a sa place dans ma CDtheque. J'en profite pour te
féliciter de cet opus qui me fait toujours marrer quand je l'écoute
 
Je l'écoute très souvent !
(MA petite fille de 9 ans adore "la chanson ennuyeuse" !! et la vidéo avec
Francis Kuntz, c'est génial 🙂 Je fais écouter "Je ne parviens pas à jouer
convenablement le blues" à tous mes potes musiciens, elle est superbe (et le
solo de guitare (le vrai, pas les tiens (ahahahaaha!!) me fout les poils à chaque fois !))
 
Je l'ai encadré façon disque de platine !!!
 
Un régal…
 
Non seulement je l'ai reçu, mais ecouté et réécouté.. 😀
 
Rendez vous pour le prochain…

Plus je l’écoute, plus je le trouve bon, autant que les Odeurs…c’est pratique d’être doué, quand même.

Pierre Vidal

Je confirme il est dément cet album….!!!

Florence Ruiz

Superbe année à toi ! Encore bravo pour ton formidable concert! Les textes, la musique Une réussite! C’est drôle, original, délicat, provocateur ! Bref c’est très fort.

Didier Bénureau

Cher Ramon
J’ai eu l’immense honneur de recevoir ce dernier opus en mains propres ( j’ai vérifié) et depuis 1 semaine il fait l’objet d’un écoute précieuse. Pour vous autres, Ramon Pipin, c’est ABDD et surtout Odeurs dans les années 80, une petite décennie d’existence qui a bouleversé nombres d’entre nous par cette impertinence dans les textes et une musicalité si exigeante.
Alors aujourd’hui bien sur mon avis sera sans aucun doute très subjectif mais il a valeur de témoignage honnête et reconnaissant.
Ben oui, on est en 2016 et Ramon Pipin a sorti un nouvel album appelé « Comment Eclairer son interieur « . 19 titres qui mélangent irrévérences et sincérité, plaisirs et fous rires.
Et puis des titres comme « Tu fais des salades » « Chanson ennuyeuse » « Velours cotelé « et le nouvel arrangement de « Youpi La France » montre qu’on a encore dans notre beau pays des artistes qui montrent autant de talents dans la satire que dans la composition musicale.
Ramon Pipin c’est l’héroisme dans un monde où le business musical a appauvri considérablement la créativité . Ces derniers créateurs aux pensées légères doivent etre écoutés massivement.
On veut te garder encore longtemps. Continues à nous proposer tes concerts où la blague et le calembour alimenteront nos sourires éternels à ton égard. On t’aime !

Un fan

Enfin du vrai son avec des paroles de vilain petit zoziau. Et là, justement c pas de la merde. Allez ciao, je file à monoprix. Merci encore, on respire.

Catherine Douchet

J’aime bien Ramon Pipin. Il chante très bien -il est musicien- ses compos sont originales, ses textes sont marrants et ses arrangements ont le groove ou la patate si vous préférez.
Sur scène Ramon est drôle et dansant malgré qu’il soit assis pour jouer de la guitare. Vous me direz, mais est-ce qu’on peut rire de tout en dansant ? Oui, bien sûr mais pas en dansant avec
n’importe qui.

Luis Rego

Le nouvel album de Ramon Pipin est un modèle de pop élégante et sophistiquée (avec de vrais instruments, dingue) sur laquelle se couchent des textes tordants. Voir hautement revendicatifs. (Une ode au velours côtelé!). Il signe son meilleur disque et ne s’est pas assagi. On aime.
Mathieu Alterman ~ Journaliste

J’écoute le dernier opus de Ramon Pipin Band qui s’intitule « Comment éclairer votre intérieur ».
Sorte d’objet dada indispensable. C’est rare de rigoler en écoutant de la musique.
Ramon Pipin, dans un accès de modestie, m’avait dit
« ce cd, vous pourrez l’écouter dans un premier temps puis l’utiliser comme sous-verre. »
J’attendrai au moins quelques semaines avant son deuxième usage.
François Morel

« Comment éclairer votre intérieur », l’album de @RamonPipin est tout simplement dément.

Nicolas Saada (réalisateur)

Extrait de la critique du concert du 26 septembre par le blog Ma Musicale:
« …Une pensée subversive et un esprit impertinent qui marchent dans les pas de Boris Vian, de Jacques Lanzman, de Georges Brassens et qui convoque tout ce que le pays compte de meilleurs humoristes et de paroliers. Avec comme marque de fabrique, une exigence musicale, une qualité de textes et le souci de ne jamais tomber dans la vulgarité. Frôler le bon goût sans jamais y sombrer ! Voilà la recette ! »  Lire la critique

Bien reçu ton disque qui éclaire déjà mon intérieur ! La première écoute déjà m’a régalé…
J’ai été très attentif aux textes, je connaissais déjà tes qualités d’écriture, mais je trouve que là, tu t’est surpassé !!!
Ce qui donne, associés à de superbes partitions, une qualité de chansons savoureuses a souhait.
Le tout formant un vrai grand album, une réussite !
Le bonus final a ne pas manquer, n’est signalé nulle part sans doute pour le réserver aux « initiés »…
Quoiqu’il en soit, il clôture avec panache ce moment passé avec toi et ta bande (par ce CD)
et ne pouvait que toucher en plein cœur le vieux schnock que je suis ! Merci et Bravo !
Christian Provaux

Me voilà rentré de Toronto, et j’ai trouvé le CD dans mon paquet de courrier. J’aime beaucoup la pochette, c’est déjà ça.
Je l’ai illico engouffré dans mon lecteur.
Et puis, pas de bol, je ne l’ai pas trop aimé, tous les titres se ressemblaient, je te dis pas la déception.
Alors, ne voulant pas rester sur une aussi navrante première impression, j’y suis retourné le lendemain, c’est à dire aujourd’hui.
Et tout est devenu lumineux. Sans doute l’avais-je seulement entendu et non écouté.
Là, il est 15h et des brouettes, j’en suis à ma 4ème audition, et à chaque fois ça me plaît un peu plus.
C’est bon signe. Tu imagines quand je t’écouterai pour la 60ème fois? Un truc de dingue.
Je pensais que musicalement ça n’était pas très inventif. J’avais tort.
Je trouvais que les textes étaient faciles. J’avais tort.
Et d’écouter attentivement prouve que les textes sont, justement, inattendus et bien écrits
(ce qui n’est guère étonnant, après avoir lu ta « Jeune fille comme il faut »).
Tout est très bien. J’aime beaucoup la « Chanson ennuyeuse », « Migrant », « Nous sommes tous frères »
et « Danser au Palace ». Ce qui n’enlève rien aux autres titres.
Seule critique sans importance: ta manie du « name droping », qui fonctionne une fois, mais qui revient trop systématiquement.
Même si les rimes sont amusantes, c’est vaguement lassant car ça fait un poil procédé.
Mais tu as raison, on s’en fout, après tout.
Bref, ta lumière intérieure m’a plu, et il n’est pas impossible que je l’allume encore plusieurs fois.
Amitiés,
Patrice Leconte (réalisateur)

Excellent album. !!!! Du pur Pipin saperlipopette !!!! Pipin deux trois quatre cinq six sept Huit … neuf album
qui sort pour nous nettoyer les oreilles !
Nous redonner de l’énergie en ces temps moroses avec des mots roses …ou verts plutôt … des mots qui font rire …
jaune parfois. Et musicalement, c’est un bonheur ! Comme toujours !
J’ai tous les albums et celui là est tout en haut de la pile qui ne perdra jamais la face car
Pipin nous regarde avec un amour tendre et féroce…
mais si drôle et réjouissant ! Merci Ramon ! Tu as le Bon mauvais goût dans les tympans. Merde ! Tu rajeunis !!!
Jacques Perrotte

Alain,
Formidable, variee, passionate, musical, funny, serious, well-sung, fascinating sounds. It’s in rotation on our player. More soon.
Nous sommes tous freres!! Oui, Oui, et encore oui!!!!
Merci, mon frere, felicitations !
Michael Lydon
Bon, c’est pas n’importe qui le gars !!!
Michael Lydon est une figure importante du journalisme politique et culturel des années 60.
Il a couvert le mouvement des droits civiques pour le Boston Globe et la révolution musicale à Londres pour Newsweek. Il a interviewé, entre autres, Stokely Carmichael, John Lennon, Janis Joplin et Jerry Garcia. Il a été co-fondateur du journal Rolling Stone, et a suivi les Rolling Stones à travers l’Amérique en route vers Altamont. (Note de l’auteur).

Salut Alain,
J’ai donc écouté ton album avec attention. Comme nous sommes amis je peux me permettre d’être direct et je sais que tu n’en prendras pas ombrage. Je commencerai donc par une critique amicale. Peut-être l’ambiance du concert avait-elle altéré mon jugement, toujours est-il qu’en version studio je trouve que ces nouvelles chansons déchirent leur maman. Enfoiré!!! C’est vraiment bien. Les compos, les arrangements, le mix, le mastering, je n’ai malheureusement aucune critique négative à formuler. Tu réussis le tour de force d’allier l’humour à l’excellence musicale, exercice oh combien périlleux. En plus, il y a des mélodies qui collent aux oreilles comme si on les connaissait depuis des années. Je sais, c’est un peu laudateur mais j’assume.
Eric Hauswald – France Inter

Salut Ramon, il fallait quand même que je t’envoie un petit mot perso pour te parler de ton dernier album.
J’ai réussis à l’écouter après que ma fille de 2 ans voulait me l’extorquer contre le dernier Slipknot (la crapule).
N’y allons pas par quatre chemins, encore moins par cinq : c’est ton meilleur album.
J’ai une tendresse particulière pour Bye-bye vinyle (moi aussi je préfère le cuir) et Ready Steady Go, mais Comment éclairer votre intérieur (ou CEVI, pour parler comme les zinroques) est à mon sens le plus aboutis.
Et puis j’ai regardé dans les productions actuelles, mais aucun artiss’ n’a été capable, comme toi, de faire un album avec 19 chansons originales, dont deux reprises. Même pas Renaud… CEVI (ou Comment éclairer votre intérieur, pour parler comme Engie) est une putain de bonne chanson, un truc qui te reste dans la tête et qui te scotch un bon moment.
Et puis merci d’avoir repris une de mes chansons préférées Nous somme tous frères (« Qu’on soit Lou Doillon, ou une verrue plantaire… »).
Ramon, je ne sais pas si on te l’a déjà dit mais pour moi tu fais parti du cercle trop rare des types qui ne se prennent pas au sérieux mais qui font les choses sérieusement.
Et pour cela, encore une fois, dix fois, cent fois merci.
Denis Stahl

Cher Ramon Pipin,
Après avoir réagi sur fb dès la réception du CD avec dédicace, j’ai voulu prendre le temps de 2 écoutes attentive avant d’oser émettre mon avis.
Et bien, félicitations !! Enfin un album où la musique, les arrangements qui collent parfaitement à chaque chanson servent parfaitement le propos. Grande qualité musicale et harmonique, mélodies agréables, le tout tranchant singulièrement avec l’indigence de la pseudo création actuelle (monde du jazz à part, cf les « jeunes » comme Emilie Parisien ou Vincent Peirani, ma dernière baffe…).
J’espère que cet album sera chroniqué à sa juste valeur par les professionnels de la profession.
Respectueusement
Daniel Turpeau

Le nouveau disque est si formidable que je me suis remis à écouter les Odeurs et surtout les albums solo de l’ami Ramon
C. Caution